Rechercher

No Go au bloc opératoire : comment renforcer les barrières de sécurité ?

Outil d'amélioration des pratiques professionnelles - Points-clés et solutions - Mis en ligne le 29/11/18

Points clés et solutions pour la sécurité du patient

Contexte et enjeux

Le No Go désigne l’arrêt immédiat et imprévu de l’acte chirurgical entre le moment où le patient est entré en salle d’opération et l’incision cutanée.

L’enjeu est de mieux identifier l’ensemble des éléments constitutifs du bon déroulement de l’acte chirurgical. Il s’agit également de soutenir la bonne réalisation de la check-list HAS « Sécurité du patient au bloc opératoire », en rappelant ses trois objectifs : Vérifier Ensemble, pour prendre une Décision Concertée.

 

Analyse

L’organisme agréé dans la spécialité de chirurgie orthopédique et traumatologique, Orthorisq, a recensé dans sa base de retour d’expérience, 101 évènements indésirables associés aux soins (EIAS) liés à un No Go et déclarés spontanément par les médecins de la spécialité sur une période de 12 mois entre 2015 et 2016. Parallèlement, une enquête a été réalisée auprès de ses adhérents engagés dans le dispositif d’accréditation. Cette enquête met en évidence que dans la moitié des No Go survenus, la check-list n’avait pas détecté de problèmes.

L’analyse approfondie de ces EIAS et des résultats de l’enquête ont mis en évidence les circonstances et les causes de survenue des No Go. Ce sont notamment une mauvaise gestion du matériel et des dispositifs médicaux (indisponibles ou inadaptés au patient), des problèmes liés à la gestion des traitements médicamenteux ou à l’état cutané du patient.

Les conséquences d’un No Go est importante : en annulant une intervention ou en réalisant une anesthésie inutile, elles peuvent impacter fortement la relation de confiance avec le patient.

 

Comment réduire les risques ?

L’objectif est de proposer un bilan de vérifications préopératoires de tous les éléments qui concourent au bon déroulement de l’acte chirurgical afin de réduire le nombre des No Go avec pour seule origine une mauvaise organisation en amont de l’intervention. La check-list est également actualisée pour mieux répondre aux objectifs de celle-ci.

Par ailleurs, ces points clés proposent aussi un outil d’aide à la décision en situation urgente et inattendue (outil POUR-DECider) afin de mieux gérer la situation d’un No Go.

Le document s’adresse à toute la chaine des professionnels concernés par le parcours de soins du patient à opérer : équipes des services de soins et du bloc opératoire, professionnels de la gestion des matériels et des dispositifs médicaux de chirurgie, etc.

 

Date de validation - octobre 2018

Documents

Mots clés