icone-retour-accueil  > Les pratiques  >  Soins palliatifs, maintien des patients à domicile, directives anticipées...

Soins palliatifs, maintien des patients à domicile, directives anticipées...

05.04.2018

La HAS a élaboré une série de travaux sur l’accompagnement de la fin de vie : mise en place d’une démarche palliative à l'hôpital ou au domicile du patient, rédaction des directives anticipées... Objectif ? Repérer de façon précoce les besoins du patient en respectant ses volontés, ses attentes et ses projets ainsi que ceux de sa famille et de ses proches. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Plan national 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l’accompagnement en fin de vie...

Une femme tenant la main d'un patient
 

Soins palliatifs – À amorcer tôt et à gérer en collégialité

Afin d’améliorer l’accompagnement des patients en fin de vie, la HAS met à disposition des professionnels de santé plusieurs outils pour intégrer la démarche palliative dans leurs pratiques et les améliorer.
Trois professionnels de santé nous livrent leur témoignage concret sur la démarche palliative et sur la mise en œuvre d’une sédation profonde et continue maintenue jusqu’au décès... Lire la suite

  

 

Personne agee en fauteuil roulant avec aide-soignant

Soins palliatifs – Sortie de l’hôpital & maintien des patients à domicile

Les soins palliatifs, débutés tôt dans la prise en charge de la maladie, améliorent la qualité de vie, le contrôle des symptômes et, dans certains cas, peuvent augmenter l’espérance de vie.
Par ailleurs, 80 % des patients en fin de vie voudraient mourir là où ils résident. Or, les hospitalisations sont fréquentes. L’anticipation et la préparation de la sortie des patients de l’hôpital sont donc essentielles pour tenir compte de leur désir de finir leur vie là où ils le souhaitent... Lire la suite

  

 

Fin vie867-X-576
 

Directives anticipées – Guider les patients pour les rédiger

Rédiger des directives anticipées permet de faire connaître sa volonté d’engager, de limiter ou d'arrêter – ou non – des traitements et actes médicaux. Les professionnels de santé sont les mieux à même d’inciter leurs patients à les rédiger. C’est pourquoi la HAS a publié, en octobre 2016, des documents et des outils pour les accompagner. Ils visent à les aider à informer leurs patients sur l’intérêt et les modalités de rédaction des directives anticipées et de désignation de la personne de confiance... Lire la suite