icone-retour-accueil  > Les pratiques  > Gynécologie obstétrique  >  Surpoids maternel et échographie fœtale : les bonnes pratiques

Surpoids maternel et échographie fœtale : les bonnes pratiques

04.12.2017

La HAS a publié une solution pour la sécurité du patient sur échographie fœtale en cas de surpoids maternel  élaborée par le Collège français d’échographie fœtale (CFEF). Elle est le fruit des enseignements de l’analyse approfondie des évènements indésirables associés aux soins (EIAS) survenus lors d’examens d’échographies et déclarés dans la base de retours d’expériences du dispositif d’accréditation (REX-HAS) de 2007 à 2014.


La prévalence de l’obésité (définie par un indice de masse corporelle [IMC] > 30) et du surpoids (IMC > 25), est en constante augmentation depuis plus de 20 ans. Or, l’échographie de la femme en surpoids ou obèse, pose des problèmes spécifiques concernant le champ de l’échographie ante natale, susceptibles de constituer une perte de chance pour la mère et son futur enfant. Il est donc important pour les échographistes d’en tenir compte dans l’organisation de leur pratique.


Les situations à risques

L’analyse menée a montré une sous-estimation du risque materno-fœtal et de malformations liée à l’obésité. Elle a également identifié des difficultés techniques rencontrées par les praticiens et les conséquences organisationnelles qui en découlent. Ces résultats concordent avec l’analyse de la littérature et conduisent à rappeller que :

  • l’obésité est une cause de complications maternelles, fœtales et de malformations fœtales ;
  • l’obésité constitue à elle seule un obstacle à la qualité de l’examen échographique, avec pour conséquences une sous-estimation des malformations, une mauvaise évaluation pondérale du fœtus, des erreurs de diagnostic de placentation ou des erreurs organisationnelles pouvant entrainer des conséquences materno-fœtales importantes.

 

Sécuriser la prise en charge de la patiente et de son enfant

La difficulté de l’examen doit être anticipée afin qu’il se déroule dans les meilleures conditions techniques, mais aussi relationnelles avec la patiente.

La solution pour la sécurité du patient s’adresse à tous les praticiens réalisant des échographies obstétricales de patientes en surpoids. Elle établit une liste de bonnes pratiques à appliquer lors des différentes étapes de la prise en charge. Sont notamment abordés dans cette fiche :

  • les prérequis de l’examen (ex : une durée prolongée de l’examen, identification d’un échographiste référent, etc.) ;
  • l’information de la patiente ;
  • l’échographie du premier trimestre ;
  • les préconisations de réglage des appareils (ex : utiliser des fréquences basses à l’émission, régler les échelles de gris pour diminuer le gain dans les plans superficiels, etc.) ;
  • les conduites à tenir ;
  • la rédaction du compte-rendu.

 

Article rédigé par Sabine Marette – HAS