icone-retour-accueil  > Les pratiques  > Orthopédie & Traumatologie  >  Entretien avec l’Académie d’orthopédie et de traumatologie

Entretien avec l’Académie d’orthopédie et de traumatologie

07.11.2016

Entretien avec le Pr Jean-Michel Clavert, président de l’Académie d’orthopédie et traumatologie

Quelles sont les missions de l’Académie d’orthopédie et traumatologie (AOT) ?

La Sofcot est une société savante qui est née après la guerre de 1914-1918 pour améliorer les soins aux nombreux blessés de la première guerre mondiale. Le but de l’association était scientifique. Durant ces dernières années, les spécialités médicales se sont structurées autour de Conseils nationaux professionnels qui regroupent les sociétés savantes, les collèges hospitalo-universitaires, les syndicats, les associations de prévention et de sécurité des soins, des sociétés hyperspécialisées partenaires ou associées (orthopédie pédiatrique, hanche et genou, épaule et coude, chirurgie de la main, rachis etc.), permettant ainsi d’avoir pour les pouvoirs publics un seul interlocuteur par grande spécialité médicale. L’acronyme de Sofcot étant tellement connu de tous, il a été décidé de le garder en appelant le Conseil national professionnel : CNP-Sofcot. Au sein du CNP-Sofcot, il a donc fallu recréer une société savante qui s’est appelée Académie d’orthopédie traumatologie (AOT). L’AOT a repris toutes les missions initiales de la Sofcot. Son rôle est celui d’une société savante guidée par l’accumulation du savoir sur une discipline et sa diffusion. C’est ainsi que l’AOT est en charge de l’organisation du congrès de novembre.

 

Quelles en sont les actualités ?

L’AOT est toute jeune et trouve progressivement sa place au sein des nombreuses structures composant le CNP-Sofcot. Tout orthopédiste est membre du CNP-Sofcot s’il le demande. Ne sont membres de l’AOT que les orthopédistes qui réalisent des travaux scientifiques et les publient. Les critères nécessaires pour devenir membre de l’AOT sont encore en train d’évoluer et vont dépendre de la maquette de stages demandée pour l’obtention de la spécialité. Etre membre de l’AOT signifie qu’on a une activité de recherche clinique ou fondamentale et/ou une activité d’enseignement au sein de la discipline.  


Quelles interactions avec la HAS ?

L’AOT se doit au travers de ses travaux, de ses symposiums, de ses tables rondes d’édicter des recommandations. Celles-ci peuvent être reprises par la HAS ou être le fruit d’une collaboration en amont aboutissant à des recommandations concertées. L’AOT se doit donc de remplir pleinement son rôle de société savante et d’être un interlocuteur privilégié de la HAS pour tout ce qui touche à la discipline d’orthopédie traumatologie. L’AOT est une société savante, ce qui implique le respect des règles et de l’éthique d’une société savante, gage d’une absence de conflits d’intérêt.

Le 8 novembre 2016
Pr Jean-Michel Clavert  – Président de l’Académie d’orthopédie et traumatologie (AOT)

Déclaration d'intérêts
Consultez la déclaration d'intérêt du Pr Clavert 

Les propos tenus dans cet article sont sous la responsabilité de leur auteur.
Nous contacter