icone-retour-accueil  > Organisation des soins  >  Dialoguer avec le patient - "Faire dire", un outil pour mieux dire

Dialoguer avec le patient - "Faire dire", un outil pour mieux dire

14.03.2016

« Faire dire » est un outil qui permet au professionnel de santé de s’assurer que les informations qu’il a données au patient ont été décryptées et mémorisées. S’assurer de la compréhension des consignes transmises permet de réduire les erreurs. Le patient devenant ainsi un acteur et un partenaire éclairé de sa prise en charge.

 

« Faire dire » s’inspire des outils internationaux tels que Teach-back, Show-me ou Closing-the loop.

Cette méthode est fondée sur la reformulation par le patient de l’information qu’il a reçue. Son utilisation permet au professionnel de santé de s’assurer que les informations et les consignes qu’il a données sont bien comprises par le patient. L’outil comporte 3 étapes successives :

  1. Expliquer ;
  2. Faire dire ;
  3. Réexpliquer, si nécessaire.

 

En France, selon l’observatoire des inégalités, 29 % de la population détient, au mieux, le niveau certificat d’études primaires. Or, le décryptage des termes médicaux requièrent plutôt un niveau de seconde. De plus, les difficultés de compréhension et de mémorisation des informations peuvent encore être aggravées par l’émotion du patient et sa maladie. Le vieillissement et la dégradation des capacités sensorielles peuvent aussi représenter des freins (rapport du Center for Health Policy Research 2007).

La littérature est abondante à propos de l’impact sur la santé de l’aptitude des patients à lire et à comprendre les informations et les documents médicaux (health literacy).

Pour s’assurer que le patient interprète les consignes de façon adéquate, 3 actions sont essentielles :

  1. Dire simplement ;
  2. Employer des phrases courtes ;
  3. Faire reformuler.

 

Arielle Fontaine – HAS