icone-retour-accueil  > Les pratiques  > Pneumologie  >  Télémédecine, objets connectés et pneumologie

Télémédecine, objets connectés et pneumologie

03.07.2015

Entretien avec le Pr Bruno Housset, président de la Fédération française de pneumologie

 

La télémédecine, définie par décret en 2010, comporte téléconsultation, téléexpertise, télésurveillance, téléassistance et régulation locale1. Outre la définition de ces diverses activités et leurs conditions de réalisation, ce texte prévoit également la rémunération des actes. Toutefois cet aspect reste limité aujourd'hui à trois actes qui ne concernent pas la pneumologie. C'est donc aux pneumologues de promouvoir cette activité et de faire la demande de leur valorisation, ce qui reste une course d'obstacles dont on peut souhaiter la simplification.

Au-delà de ces aspects réglementaires néanmoins essentiels, la pneumologie a dégagé plusieurs pistes de développement pour la télémédecine. La piste la plus avancée est probablement celle de la télésurveillance du traitement par pression positive continue du syndrome d'apnées du sommeil 2-4. Un travail considérable a été réalisé à travers la mise en place du registre de l'OSFP5, le suivi de cohortes, l'expérimentation notamment à travers le protocole OPTISAS6 . Notre avancée dans ce domaine a été brutalement freinée par « l'affaire de la téléobservance » voulue par la CNAM mais dont les modalités de mise en œuvre ont été suspendues par le conseil d'État7. Ce coup d'arrêt a été l'occasion de mettre autour d'une table patients, prescripteurs, prestataires et fabricants de machines. Plusieurs réunions ont conduit à l'élaboration d'une charte qui devrait être prochainement publiée et va nous faire progresser dans ce domaine.

Un des points importants est le traitement des alertes. En effet, face à la masse des données fournies par divers capteurs, il faut identifier les dysfonctionnements justifiant ou non une intervention, intervention d'un technicien, d'un professionnel de santé qu’il soit médecin ou non. C'est un travail essentiel au développement de la télémédecine, justifiant probablement la création de nouveaux métiers de coordination8.

Un autre aspect sur lequel il faut travailler est celui de l'éthique et de la confidentialité. Nous pourrions de ce point de vue nous inspirer largement de la charte américaine dont l’application est obligatoire aux US9.

À côté du sommeil, d'autres sujets pneumologiques pourraient bénéficier de la télémédecine. C'est notamment le cas de la démarche qualité dans le domaine des épreuves fonctionnelles respiratoires. Développer le diagnostic précoce de la BPCO, c'est avant tout former des professionnels de santé à la réalisation d'une manœuvre d'expiration forcée et d'en assurer la qualité. La télémédecine pourrait contribuer à assurer cette qualité de réalisation 10. Dans le cadre de la télésurveillance, la téléspirométrie peut être utilisée pour le dépistage précoce de la bronchiolite après greffe pulmonaire11. L’identification précoce des exacerbations et la prise en charge à domicile sont encore d’autres objectifs12-14.
D'autres initiatives sont en cours en pneumologie : télésurveillance de VNI, d'oxygénothérapie et de façon plus générale des patients atteints de BPCO sévère15.
La technologie des capteurs évolue à grande vitesse, va décupler les possibilités de télésurveillance et touche largement dès aujourd'hui le grand public. Il s'agit d'un phénomène de société auquel les médecins et notamment les pneumologues, doivent être associés. Un outil disponible sur tout « smartphone » est le podomètre, également disponible à faible coût sous forme de bracelets, pendentifs etc. Cet outil permet de promouvoir l'activité physique chez le sujet sain mais aussi chez le sujet atteint de maladie respiratoire chronique. Plusieurs essais chez les malades atteints de BPCO ont récemment démontré l'intérêt de mesurer le nombre de pas quotidiens et de fixer des objectifs de marche16-17. Toutefois cette approche ne peut se limiter à la simple fourniture d'un podomètre et doit être accompagnée par des encouragements, des retours d'information16.

D'autres objets connectés voient régulièrement le jour : T-shirt avec capteurs intégrés18, mesure de la saturation artérielle en oxygène, du pouls, de la fréquence respiratoire, mesure de la respiration abdominale19. D'autres objets se consacrent à la mesure de l'environnement : mesures des composés organiques volatiles à domicile20, capteurs portatifs mesurant une exposition individuelle, météo de la pollution à venir21. Ce foisonnement d'information doit être expliqué, contextualisé, accompagné par le médecin. De plus il est important de labelliser ces objets : mesurent-ils réellement ce qu’ils disent mesurer22 ? Le Conseil national de l’ordre a récemment publié un livre blanc des objets connectés faisant le point sur la question23.

La télésurveillance est en marche, les objets connectés prolifèrent, la pneumologie est partie prenante de ce phénomène de société qui impliquera toujours davantage les patients souffrant de maladies respiratoires chroniques ainsi que le grand public soucieux de son bien-être respiratoire

Le 3 juillet 2015
Pr Bruno Housset – Service de Pneumologie – CHI de Créteil

Déclaration d'intérêts
Consultez la déclaration d’intérêt du Pr Bruno Housset

Les propos tenus dans cet article sont sous la responsabilité de leur auteur.

Références
1.  Décret n° 2010-1229 du 19 octobre 2010  relatif  à la télémédecine. 2010-1229 Oct 19, 2010.

2.  Schwab RJ, Badr SM, Epstein LJ, Gay PC, Gozal D, Kohler M, et al., ATS Subcommittee on CPAP Adherence Tracking Systems. An official American Thoracic Society statement: continuous positive airway pressure adherence tracking systems. The optimal monitoring strategies and outcome measures in adults. Am J Respir Crit Care Med. 2013 Sep 1;188(5):613–20.
3.  Fox N, Hirsch-Allen A, Goodfellow E, Wenner J, Fleetham J, Ryan CF, et al. The Impact of a Telemedicine Monitoring System on Positive Airway Pressure Adherence in Patients with Obstructive Sleep Apnea: A Randomized Controlled Trial. SLEEP [Internet]. 2012 Apr 1 [cited 2013 Oct 1]; Available from: http://www.journalsleep.org/ViewAbstract.aspx?pid=28462
4.  Sparrow D, Aloia M, DeMolles DA, Gottlieb DJ. A telemedicine intervention to improve adherence to continuous positive airway pressure: a randomised controlled trial. Thorax. 2010 Sep 29;65(12):1061–6.
5.  OSFP | Observatoire Sommeil de la Fédération de Pneumologie [Internet]. [cited 2015 Jul 2]. Available from: https://www.osfp.fr/
6.  HealthId | OPTISAS [Internet]. HealthId. [cited 2015 Jul 2]. Available from: http://www.healthid.fr
7.  Apnée du sommeil [Internet]. [cited 2015 Jul 2]. Available from: http://www.conseil-etat.fr/Actualites/Communiques/Apnee-du-sommeil2
8.  Schwab RJ, Badr SM, Epstein LJ, Gay PC, Gozal D, Kohler M, et al., ATS Subcommittee on CPAP Adherence Tracking Systems. An official American Thoracic Society statement: continuous positive airway pressure adherence tracking systems. The optimal monitoring strategies and outcome measures in adults. Am J Respir Crit Care Med. 2013 Sep 1;188(5):613–20.
9.  Terry N. Health privacy is difficult but not impossible in a post-HIPAA data-driven world. Chest. 2014 Sep;146(3):835–40.
10.  Burgos F, Disdier C, de Santamaria EL, Galdiz B, Roger N, Rivera ML, et al., e-Spir@p Group. Telemedicine enhances quality of forced spirometry in primary care. Eur Respir J. 2012 Jun;39(6):1313–8.
11.  Morlion B, Knoop C, Paiva M, Estenne M. Internet-based home monitoring of pulmonary function after lung transplantation. Am J Respir Crit Care Med. 2002 Mar 1;165(5):694–7.
12.  Jensen MH, Cichosz SL, Hejlesen OK, Toft E, Nielsen C, Grann O, et al. Clinical impact of home telemonitoring on patients with chronic obstructive pulmonary disease. Telemed J E-Health Off J Am Telemed Assoc. 2012 Nov;18(9):674–8.
13.  Fernández-Granero MA, Sánchez-Morillo D, León-Jiménez A, Crespo LF. Automatic prediction of chronic obstructive pulmonary disease exacerbations through home telemonitoring of symptoms. Biomed Mater Eng. 2014;24(6):3825–32.
14.  Cruz J, Brooks D, Marques A. Home telemonitoring in COPD: A systematic review of methodologies and patients’ adherence. Int J Med Inf. 2014 Apr;83(4):249–63.
15.  Segrelles Calvo G, Gómez-Suárez C, Soriano JB, Zamora E, Gónzalez-Gamarra A, González-Béjar M, et al. A home telehealth program for patients with severe COPD: The PROMETE study. Respir Med. 2014 Mar;108(3):453–62.
16.  Moy ML, Collins RJ, Martinez CH, Kadri R, Roman P, Holleman RG, et al. An Internet-Mediated Pedometer-Based Program Improves Health-Related Quality of Life Domains and Daily Step Counts in COPD: A Randomized Controlled Trial. Chest. 2015 Mar 26;
17.  Mendoza L, Horta P, Espinoza J, Aguilera M, Balmaceda N, Castro A, et al. Pedometers to enhance physical activity in COPD: a randomised controlled trial. Eur Respir J. 2015 Feb;45(2):347–54.
18.  OMsignal Biometric Smartwear [Internet]. OMsignal. [cited 2015 Mar 1]. Available from: http://www.omsignal.com/collections/all
19.  Prana: Wearable for Breathing and Posture [Internet]. Kickstarter. [cited 2015 Apr 5]. Available from: https://www.kickstarter.com/projects/771156004/prana-wearable-for-breathing-and-posture
20.  Home, the first HD camera with air quality sensors [Internet]. [cited 2015 Jul 2]. Available from: http://www2.withings.com/eu/fr/products/home/
21.  Découvrez et comprenez la qualité de l’air dans votre ville [Internet]. Plume Labs. [cited 2015 Jul 2]. Available from: https://www.plumelabs.com/fr
22.  Case MA, Burwick HA, Volpp KG, Patel MS. Accuracy of smartphone applications and wearable devices for tracking physical activity data. JAMA. 2015 Feb 10;313(6):625–6.

23.  Santé Connectée - CNOM [Internet]. Available from: http://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/cn_pdf/janvier2015/master/sources/index.htm

Nous contacter