Quote this publication Share Print

Dépistage, suivi et prise en charge des personnes résidant sur des sites pollués ou potentiellement pollués par le cadmium - Note de cadrage

Practice guidelines - Posted on Sep 16 2022

Contexte

La HAS a été saisie par le Ministère des solidarités et de la santé pour l’élaboration d’une recommandation de bonne pratique sur le dépistage, le suivi et la prise en charge des personnes résidant sur des sites pollués ou potentiellement pollués par le cadmium. Ce travail sera effectué en partenariat avec la Société de toxicologie clinique (STC).

Le cadmium est l’un des polluants inorganiques les plus souvent impliqués dans la pollution des sols. Une concentration élevée de cadmium dans les sols peut également être observée du fait du fond géochimique, en l’absence de pollution industrielle. Les populations résidant sur des sols dont la concentration de cadmium est élevée, peuvent se contaminer du fait de l’inhalation et/ou de l’ingestion des dérivés impliqués.

Les dérivés inorganiques du cadmium ont une toxicité élevée. L’exposition répétée à de faibles doses peut être à l’origine d’effets sanitaires sévères et durables, en particulier rénaux et osseux.

Ces travaux visent à déterminer les modalités de dépistage, de suivi et de prise en charge des personnes résidant sur des sites pollués ou potentiellement pollués par le cadmium.

 

Objectifs

  • Définir l’intérêt et les modalités de dépistage des contaminations par le cadmium, dans les populations résidant sur des sites pollués par cet élément.
  • Proposer aux professionnels de santé, des modalités de prise en charge des personnes sur-imprégnées pour le diagnostic, le traitement et le suivi de leur intoxication.
  • Informer la population concernée.

 

Destinataires

Ces recommandations concerneront l’ensemble des professionnels de santé intervenant dans le dépistage, la prise en charge et le suivi des personnes résidant sur un site pollué ou potentiellement pollué par le cadmium (notamment les médecins généralistes, les pédiatres, les médecins scolaires, les médecins de PMI, les médecins des centres de prévention et de soins, les médecins de santé publique et les personnels infirmiers impliqués dans la prise en charge de ces personnes), les personnes qui ont une exposition environnementale au cadmium et en particulier celles qui résident sur un site pollué ou potentiellement pollué par cet élément ainsi que les pouvoirs publics.


 


Contact Us

Service des bonnes pratiques