Share Print

Avis n°2022.0036/AC/SESPEV du 16 juin 2022 du collège de la Haute Autorité de santé relatif au lancement de la campagne de vaccination 2022/2023 contre la grippe saisonnière en France dans l’hémisphère Nord et à Mayotte dans le contexte de l’épidémie de Covid-19

HAS opinions and decisions - Posted on Jun 17 2022

A qui s’adresse ces recommandations ?

Elles s’adressent aux décideurs publics et fait suite à une saisine du Directeur Général de la santé en date du 5 mai 2022


Quels sont les objectifs de cette recommandation ?

La HAS se prononce sur la date optimale de lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2022-2023 pour l’hémisphère Nord et sur la pertinence de mener les campagnes de vaccination contre la grippe saisonnière et la Covid-19 en même temps.


Principales conclusions de la recommandation :

La HAS a pris en considération :

  • Les données de surveillance épidémiologique de la grippe aux cours de campagnes précédentes en France qui indiquent que les périodes d’épidémie grippale sont très variables d’une année sur l’autre et soulignent le caractère imprévisible de la dynamique des épidémies de grippe saisonnière (temps, taille et impact) dont les facteurs sont nombreux et leur interrelation encore mal comprise.
  • Le caractère inhabituel de la saison 2021-2022 marquée par une phase pré-épidémique plus longue débutant fin décembre dans la plupart des régions métropolitaines et par une entrée tardive en phase épidémique en semaine 9 (début mars).
  • Les connaissances sur la dynamique des campagnes de vaccination et couverture vaccinale en France qui montrent une dynamique de vaccination concentrée sur les deux premiers mois de la campagne en France et une évolution de la couverture vaccinale (CV) antigrippale en France qui, bien qu’elle progresse ces dernières années, reste loin de l’objectif des 75 % de CV pour les personnes à risque ;
  • Les données sur la durée de protection contre la grippe acquise par la vaccination qui suggèrent qu'une protection optimale est obtenue durant les 3 mois suivant la vaccination
  • Les nouvelles données de co-administration des vaccins contre la grippe et contre la Covid-19 dont les premiers éléments suggèrent une réactogénicité et immunogénicité satisfaisante en cas de co-administration.
    En conclusion, compte tenu du caractère inhabituel des saisons 2020-2021 et 2021-2022 dans un contexte de circulation active de la Covid-19 s, et en l’absence d’éléments permettant de prédire la dynamique épidémique de la grippe saisonnière d’une année sur l’autre, la HAS considère qu’il n’y a pas d’argument pour modifier la période de démarrage de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière dans l’hémisphère Nord, et recommande de la maintenir à la mi-octobre pour la France métropolitaine et les départements-régions d’Outre-mer des Amériques (Martinique, Guadeloupe, Guyane) et en septembre à Mayotte, dès la mise à disposition des vaccins antigrippaux.

En outre, la HAS rappelle, tout comme les années précédentes, l’importance des campagnes de promotion de la vaccination afin d’atteindre l’objectif d’une couverture vaccinale d’au moins 75 % pour tous les groupes cibles pour lesquels cette vaccination est recommandée, y compris en milieu professionnel.

La HAS rappelle que dans le contexte de la Covid-19, il est important de maintenir les efforts de vaccination contre la grippe saisonnière afin de limiter la surcharge du système de soins.

Par ailleurs, dans son avis du 12 mai 2022 sur l’anticipation des scénarios possibles à l’automne 2022, la HAS anticipe la nécessité d’une campagne de rappels de vaccination anti-Covid-19 pour prolonger la durée de protection ou améliorer la protection contre certains variants. Elle préconise ainsi, à ce stade, de prévoir la vaccination des populations les plus à risque de formes graves de la maladie. La population pour laquelle un rappel de vaccination anti-Covid-19 est anticipée est en grande majorité déjà éligible à la vaccination contre la grippe saisonnière.

Pour des raisons de mobilisation et de logistique, la HAS recommande de coupler la campagne de vaccination anti-Covid-19 à celle de la grippe au sein des mêmes populations cibles, et de considérer qu’en l’absence de vague épidémique liée à la Covid-19 d’ici l’automne prochain, la date de début de la campagne contre la Covid-19 soit déterminée par la date de début de la vaccination contre la grippe saisonnière. En cas de nouvelle vague épidémique de la Covid-19, la campagne de vaccination de rappel contre la Covid-19 ne devra pas être retardée.

La HAS précise qu’elle a déjà recommandé, pour éviter tout retard à la vaccination antigrippale et simplifier le parcours vaccinal, de proposer l’administration concomitante des vaccins contre la Covid-19 et contre la grippe saisonnière dès lors qu’une personne est éligible aux deux vaccinations.

Cet avis est susceptible d’être modifié en fonction de l’évolution de la situation épidémique du Covid-19, en particulier au moment du lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière.