Quote this publication Share Print

Élargissement des compétences en matière de vaccination des infirmiers, des pharmaciens et des sages-femmes chez les adolescents de plus de 16 ans et les adultes

Vaccine recommendation - Posted on Jun 28 2022

A qui s’adresse ces recommandations ?

Elles s’adressent aux pouvoirs publics


Quels sont les objectifs de cette recommandation ?

L'objectif de la présente recommandation vaccinale est de définir :

  • Le degré d’évolution des compétences des infirmiers, des pharmaciens et des sages-femmes pour prescrire les vaccins (en proposant une liste explicite des vaccinations concernées)
  • Le degré d’évolution des compétences des infirmiers, des pharmaciens et des sages-femmes pour administrer les vaccins (en proposant une liste explicite des vaccinations concernées)
  • Les formations requises et/ou prérequis nécessaires à la pratique des vaccinations identifiées pour les 3 professions concernées, le cas échéant, pour élargir ces deux compétences.

 

Principaux éléments pris en considération

La HAS a pris en considération :

  • Le calendrier des recommandations vaccinales et des vaccinations ;
  • Les indications et les contre-indications des vaccins inscrits sur la liste du calendrier vaccinal en vigueur ;
  • Les expériences préalables sur l'élargissement des compétences vaccinales contre la grippe et la COVID-19 ayant montré que l’implication de différents professionnels de santé concernés avait un impact positif sur la couverture vaccinale, particulièrement pour la COVID-19 ;
  • Les progrès substantiels réalisés dans le contexte de la crise sanitaire en matière d’organisation des campagnes vaccinales ;
  • La nécessité de mettre en place, à court terme, un outil de traçabilité électronique adapté pour l’identification des indications, des non-indications et des contre-indications de chaque vaccin ; ainsi que pour le suivi interprofessionnel des patients et qui doit permettre l’information indispensable du médecin traitant ;
  • La formation des professionnels de santé avec, en particulier la nécessité de mettre en place des formations pluriprofessionnelles continues, au-delà de la formation initiale que peuvent recevoir chacun des professionnels durant leurs cursus respectif, pour mieux harmoniser les pratiques et les messages ;
  • Les positions des différents CNP à l’issue de la concertation des représentants de professionnels de santé concernés quant à l’extension des compétences des infirmiers, des pharmaciens et des sages-femmes concernant l’acte d’administration, d’une part, et la prescription d’autre part.
  • Le positionnement des experts de la CTV ;
  • L’impératif d’inscrire l’élargissement des compétences vaccinales dans une approche de prévention globale et coordonnée de la santé des populations concernées (au-delà de l’acte de l’administration et prescription) et prenant en compte les considérations de santé publique.

 

Recommandations

La HAS, dans le but d’améliorer la couverture vaccinale et d’améliorer le parcours vaccinal des personnes âgées de 16 ans et plus, est en faveur d’une extension large, à l’ensemble des professionnels de santé (infirmiers, pharmaciens, sages-femmes) des compétences en matière de vaccination. L’élargissement des compétences décrit ci-dessous porte sur l’ensemble des vaccins obligatoires (chez les professionnels) et/ou recommandés du calendrier vaccinal chez adolescents de plus de 16 ans et les adultes (Diphtérie, Tétanos, Poliomyélite, Coqueluche, Grippe, Papillomavirus humains, Rougeole, Oreillons, Rubéole, Hépatite A, Hépatite B, Hépatite A et Hépatite B, Méningocoque ACYW, Méningocoque B, Pneumocoque, Varicelle, Zona, Fièvre jaune, Rage). La HAS précise néanmoins que cet élargissement des compétences ne concerne pas la prescription de vaccins vivants chez des personnes immunodéprimées, qui doit rester une compétence réservée aux seuls médecins, notamment en raison des particularités liées au risque de survenue de maladie vaccinale après vaccination avec un vaccin vivant.

En particulier, elle recommande que pour l’ensemble des vaccins recommandés chez les personnes de 16 ans et plus du calendrier vaccinal :

  • que l’acte d’administration soit élargi aux infirmiers, pharmaciens et sages-femmes. La HAS précise que ces nouvelles compétences en matière d’administration ne nécessitent pas de prescription de l’acte d’injection par un médecin.
  • que l’acte de prescription soit élargi aux infirmiers, pharmaciens et sages-femmes (pour tous les adolescents de plus de 16 ans et les adultes, à l’exception des vaccins vivants chez les personnes immunodéprimées).

 En outre, la HAS recommande :

  • de subordonner l’élargissement des compétences des professionnels (IDE, sages-femmes, pharmaciens) au suivi effectif d’une formation complète et approfondie, ainsi que proposée par la CTV (cf. Annexe 4), et, le cas échéant, de locaux adaptés ;
  • de renforcer la formation initiale et continue des professionnels de santé (IDE, sages-femmes, pharmaciens, médecins) en vaccinologie ;
  • de mettre en place et de généraliser l’utilisation d’un carnet de vaccination électronique comme outil de traçabilité de la vaccination et d’aide à la décision tant en amont de l’acte vaccinal, pour l’identification de l’indication, de la non-indication et de la contre-indication des vaccins ; et une traçabilité en aval, pour favoriser le suivi et la coordination interprofessionnel.
  • d’inscrire cette démarche dans le cadre d’un parcours de soins de prévention au-delà de l’acte de prescription et d’accompagner ces mesures d'extension des compétences des professionnels de santé par des campagnes de sensibilisation et d'information.
  • d’évaluer cet élargissement des compétences vaccinales (augmentation de la couverture vaccinale, taux d'événements indésirables associés aux soins, etc.).

Contact Us

Contact vaccination