Quote this publication Share Print

Rééducation à la phase chronique d’un AVC de l’adulte : Pertinence, indications et modalités

Practice guidelines - Posted on Jul 04 2022

L’accident vasculaire cérébral (AVC) laisse souvent des séquelles motrices et cognitives au-delà des premiers mois de récupération. La phase chronique de l’AVC se définit par la période au-delà des 6 mois après l’AVC.

Ces recommandations de bonne pratique (RBP) abordent :

  • les indications et la pertinence des activités de rééducation en fonction des déficiences, des limitations d’activité et des restrictions de participation ;
  • les modalités pratiques de rééducation en fonction de ces indications.

Les objectifs de ces recommandations et de leur mise en œuvre sont d’améliorer la rééducation des patients adultes, notamment :

  • harmoniser les pratiques ;
  • promouvoir les orientations et modalités de rééducation adaptées.

Ces RBP excluent les traitements médicamenteux, les traitements chirurgicaux, les agents physiques de pratique exclusivement médicale.

Il est recommandé́ que les rééducateurs adaptent leur traitement aux spécificités de la personne concernée en s’appuyant sur les recommandations de pratique clinique et les connaissances avérées.


Rééducation de la fonction motrice

La rééducation motrice de l’AVC est définie comme l’application de méthodes thérapeutiques pratiquées manuellement ou à l’aide d’instruments dont l’objet est la prévention secondaire, la conservation, le rétablissement, l’optimisation ou la suppléance des troubles de la fonction motrice consécutifs à un accident vasculaire cérébral avéré.

Il est nécessaire de proposer un programme de rééducation adapté et suivi, aussi bien pour le membre inférieur que pour le membre supérieur, aux personnes présentant des séquelles d’une paralysie initiale au-delà de six mois après un accident vasculaire cérébral (AVC).


Rééducation des fonctions cognitives

Les troubles cognitifs peuvent concerner les fonctions attentionnelles, mnésiques, exécutives et langagières notamment, retentissant alors sur les capacités fonctionnelles des personnes atteintes.

Après une évaluation cognitive détaillée, il est nécessaire de proposer aux patients concernés par des troubles cognitifs une rééducation adaptée et suivie.

Quels que soient le type d’intervention et la ou les fonctions cognitives concernées, l’objectif est de parvenir à des changements qui soient pertinents pour la vie quotidienne des patients.

Cette rééducation cognitive englobe les aspects de psycho-éducation, l’entraînement cognitif visant à améliorer la fonction, et l’apprentissage de l’utilisation d’aides et de stratégies dans un but de compensation.


Méthodes de rééducation recommandées pour améliorer la fonction motrice

Interventions en rééducation Recommandation Niveau de preuve scientifique
Balnéothérapie Pas assez de preuves d'éfficacité  
Bandages adhésifs Pas assez de preuves d'éfficacité  
Biofeedback Recommandé B
Contrainte induite du membre supérieur Recommandée C
Étirements Pas assez de preuves d'éfficacité  
Exercices de marche Recommandés A
Imagerie mentale motrice Recommandée en association avec une autre méthode C
Orthèses Recommandées au membre inférieur B
Programmes d'activités physiques et d'exercices physiques Recommandés A
Réalité virtuelle Recommandée en association avec une autre méthode B
Rééducation assistée par robotique Pas assez de preuves d'efficacité  
Rééducation de la posture et de l'équilibre Recommandée C
Stimulation électrique neuromusculaire Pas assez de preuves d'efficacité  
Thérapie bimanuelle intensive (BIT), l'entrainement intensif bimanuel main-bras (HABIT) et l'entrainement intensif bimanuel main-bras incluant les membres inférieurs (HABIT-ILE) Pas assez de preuves d'efficacité  
Thérapie miroir Recommandée au membre supérieur B
Thérapie vibratoire et l'utilisation de plateforme vibrante Pas assez de preuves d'efficacité  
Thérapies neurodéveloppementales, de neuro-facilitation proprioceptive et d'intégration sensomotrice Pas assez de preuves d'efficacité  
Toxine botulinique Recommandée en association avec une autre méthode C

 

Méthodes de rééducation pour améliorer les fonctions cognitives

Interventions en rééducation Recommandation Niveau de preuve scientifique
Troubles de la mémoire
Activité physique aérobie Recommandée B
Compensation Recommandée B
Rééducation et compensation des troubles de la mémoire de travail Recommandées B
Restauration et réorganisation Pas assez de preuves d'efficacité  
Syndrome dysexécutif cognitif et comportemental - trouble des fonctions exécutives
Compensation Recommandée AE
Prise en charge occupationnelle (CO-OP) Recommandée C
Restauration Pas assez de preuves d'efficacité  
Négligence spatiale unilatérale
Adaptation prismatique Recommandée C
Contrainte induite Pas assez de preuves d'efficacité  
Réalité virtuelle Pas assez de preuves d'efficacité  
rTMS Pas assez de preuves d'efficacité  
Smooth pursuit Pas assez de preuves d'efficacité  
Stimulation optocinétique Pas assez de preuves d'efficacité  
Theta-burst stimulation Pas assez de preuves d'efficacité  
Visual Scanning Training Recommandé C
Troubles attentionnels
Rééducation des sous-composantes attentionnelles Pas assez de preuves d'efficacité  
Time Pressure Management Recommandé B
Aphasie et troubles de la communication
Acupuncture Pas assez de preuves d'efficacité  
Aides technologiques à visée de compensation Recommandées B
Contrainte induite Recommandée pour améliorer la dénomination B
Information, éducation thérapeutique, favorisation de l'implication et l'entrainement de l'aidant/du partenaire de communication aux stratégies de communication Recommandés A
Musicothérapie Pas assez de preuves d'efficacité  
Rééducation à poursuivre à forte intensité, à forte dose et sur une longue durée Recommandée A
Rééducation de la dysarthie Pas assez de preuves d'efficacité  
Rééducation des alexies et des agraphies Pas assez de preuves d'efficacité  
Rééducation informatisée du langage accompagnée d'un thérapeute Recommandée pour améliorer la dénomination A
rTMS Recommandées A
Stimulation corticale épidurale Pas assez de preuves d'efficacité  
tDCS Recommandée associée à la rééducation B
Thérapies multimodales Recommandées pour améliorer la dénomination B
Agnosies
Rééducation Pas assez de preuves d'efficacité  
Apraxie gestuelle
Rééducation Recommandée C
Utilisation de la réalité virtuelle
Rééducation en réalité virtuelle Recommandée en complément de la rééducation congnitive classique AE

 


Contact Us

Service des bonnes pratiques