Share Impression

IQSS 2019 - ISO-ORTHO : Infections du site opératoire après pose de prothèse de hanche ou de genou

Article HAS - Mis en ligne le 04 déc. 2019

Contexte

Le développement des indicateurs de qualité et sécurité des soins (IQSS) de type résultats, répond à une demande forte de la part des établissements de santé, des professionnels de santé, des tutelles et des usagers. Leur mesure à partir des bases médico-administratives représente actuellement la seule alternative possible en l’absence de registres cliniques nationaux. La HAS assure le pilotage opérationnel du développement et du déploiement national de ce type d’indicateurs calculés à partir du Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI) du secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) dans l’objectif d’améliorer le service rendu au patient. Ce type de développement est réalisé en partenariat avec l’agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) et en lien avec des groupes de travail multidisciplinaire.

Le développement de la mesure de la mesure nationale des infections du site opératoire (ISO) après PTH ou PTG a été réalisé en partenariat avec le CPIAS Ile de France, et en lien avec un groupe de travail regroupant les expertises cliniques, en hygiène hospitalière, de l’information médicale, du patient et de l’usager.

Ces travaux répondent au rapport du Haut conseil de santé publique qui, en avril 2013, priorisait cet indicateur de résultats et à l’axe 3 du Programme national de prévention des infections associées aux soins (Propias) lancé en 2015 dont une des actions est de « généraliser la surveillance des ISO graves.

Cette mesure complète l'indicateur « Mesure des événements thromboemboliques après PTH ou PTG (ETE ORTHO) » qui est restitué aux établissements annuellement depuis décembre 2016, et est en diffusion publique sur Scope santé depuis 2018.

 

Indicateur sélectionné pour la mesure nationale des infections du site opératoire après pose de prothèse totale de hanche ou de genou

L’indicateur national proposé mesure les « Infections du site opératoire 3 mois après pose de prothèse totale de hanche -hors fracture- ou de genou (ISO-ORTHO) » ​ (ratio standardisé observé sur attendu). Il est calculé automatiquement à partir du PMSI MCO chainé sur l’année n-1. Il sera restitué, chaque année, aux établissements de santé dans un funnel plot (diagramme en entonnoir) accompagné d'outils et d’informations complémentaires par localisation de la prothèse pour cibler la prise en charge à investiguer par retour au dossier du patient. L’analyse et la mise en place d’actions d’amélioration des pratiques cliniques en lien avec l’indicateur est à intégrer dans le programme qualité-gestion des risques et à valoriser dans le compte qualité de l’établissement. 

La 1ère version de l’indicateur restituée le 24 octobre 2018 utilise un algorithme de détection des ISO dans le PMSI dont la valeur prédictive positive est de 87% (Grammatico-Guillon et al. 2014).

Sa 1ère restitution en octobre 2018 a permis d’identifier des faux positifs et des ISO non imputables à la pose de PTH ou de PTG qui ont été transmis par les établissements. A partir de ces retours, et en accord avec les consignes de codage en vigueur, l’algorithme de détection des ISO sur PTH ou PTG a été consolidé. Cette nouvelle version fait l’objet d’une validation par retour aux dossiers en accord avec la méthode HAS de développement, validation et utilisations des indicateurs de résultats mesurés à partir des bases médico-administratives (Rapport HAS, 2019). 

 

Validation par retour aux dossiers en 2019

Le retour aux dossiers permet d’évaluer la fiabilité de l’indicateur pour détecter les ISO survenant dans les 3 mois de la pose d’une PTH ou d’une PTG dans la population cible, et d’identifier le cas échéant les faux positifs résiduels.

Pour réaliser ce retour aux dossiers, sont mis à disposition des établissements dans QualHAS :

 

Et pour améliorer la fiabilité de l’indicateur :

Suite au retour aux dossiers et si l’indicateur est validé, les résultats détaillés (données 2018 et 2019) seront restitués aux établissements au niveau des sites géographiques en 2020.

 

Voir aussi

Toutes nos publications sur