Citer cette publication Share Impression

OLUMIANT (baricitinib), anti-JAK 1et 2

RHUMATOLOGIE - Nouveau médicament
Avis sur les Médicaments - Mis en ligne le 04 oct. 2017

Nature de la demande

Inscription

Pas d’avantage clinique démontré dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde en échec d’un ou de plusieurs traitements de fond

  

  • OLUMIANT a l’AMM dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde (PR) après échec d’un ou de plusieurs traitements de fond. 

  • C’est un traitement de 2ème intention après échec des traitements de fond classiques  tel que le méthotrexate (MTX) ou en 3ème intention (échec d’une biothérapie) ou plus (échec de plusieurs traitements de fond classiques et/ou biologiques).

  • Sa supériorité a été démontrée en association au MTX par rapport à l’adalimumab en association au MTX en 2ème intention (échec du MTX). OLUMIANT n’a pas été comparé aux alternatives disponibles en 3ème intention (notamment tocilizumab, abatacept, rituximab).

  • Il existe des inquiétudes en termes de tolérance à long terme, portant en particulier sur les risques infectieux, cardiovasculaires et carcinogènes.


Service Médical Rendu (SMR)

Important

Le service médical rendu par OLUMIANT est important.


Amélioration du service médical rendu (ASMR)

V (absence)

Prenant en compte :

  • la supériorité démontrée d’OLUMIANT (baricitinib) en association au méthotrexate (MTX) par rapport à l’adalimumab (HUMIRA) en association au MTX en 2ème intention c’est-à-dire après échec du MTX,
  • mais l’absence de comparaison aux alternatives disponibles en 3ème intention (notamment tocilizumab, abatacept, rituximab) alors qu’elle était faisable,
  • et les inquiétudes en termes de tolérance à long terme, portant en particulier sur les risques infectieux et les risques potentiels cardiovasculaires et carcinogènes,

la Commission de la transparence considère qu’OLUMIANT n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu (ASMR V) dans la stratégie de prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde active modérée à sévère chez les patients adultes qui ont eu une réponse inadéquate, ou une intolérance, à un ou plusieurs traitements de fond.


Nous contacter

Évaluation des médicaments