Citer cette publication Share Impression

Évaluation de l'amplification génique pour le diagnostic des infections à Herpesviridae (cytomégalovirus, virus herpès simplex et varicelle-zona) chez les personnes vivant avec le VIH

Evaluation des technologies de santé - Mis en ligne le 29 janv. 2016

Objectif

L’objectif de ce travail est d’analyser la cohérence entre d’une part, la demande et d’autre part, les recommandations de bonnes pratiques professionnelles et la position des professionnels, en vue de l’inscription à la Nomenclature des actes de biologie médicale pris en charge par le système national d’Assurance maladie en France, de la recherche du génome de cytomégalovirus (CMV), virus herpès simplex (HSV) et virus varicelle-zona (VZV) par amplification génique dans la diagnostic et la prise en charge des maladies opportunistes chez les personnes vivant avec le VIH.

Méthode

La méthode retenue est une procédure d’évaluation qui se décline :

  • par la réalisation d’une analyse critique des recommandations de bonnes pratiques identifiées par une recherche documentaire ;
  • par le recueil de la position argumentée des organismes professionnels concernés (infectiologie, biologie médicale, ophtalmologie, dermatologie, médecine interne) ;
  • par l’identification des cohérences entre ces données ainsi recueillies (recommandations de bonnes pratiques et position argumentée des organismes professionnels) et la demande ;

ces éléments étant synthétisés dans un argumentaire, soumis directement au Collège de la HAS pour validation.

Conclusion

Ce travail rapporte l’homogénéité entre d’une part, la demande et d’autre part, les conclusions des recommandations analysées et la position des organismes professionnels. La HAS conclut que la recherche par amplification génique de CMV, HSV, VZV trouve sa place dans le diagnostic et la prise en charge des maladies opportunistes chez les personnes vivant avec le VIH. La PCR CMV est principalement indiquée devant des atteintes oculaires au cours d’un traitement carcinologique chez les PVVIH dont la sérologie CMV est positive. La PCR HSV est principalement indiquée devant des atteintes atypiques cutanéomuqueuses et oculaires. La PCR VZV est principalement indiquée devant des atteintes atypiques cutanées et oculaires