Share Impression

AVIS N° 2014.0116/AC/SEM du 17 décembre 2014 du Collège de la Haute Autorité de Santé portant sur l’identification d’alternatives thérapeutiques prises en charge par les régimes obligatoires de sécurité sociale de la spécialité CYRAMZA 10 mg/ml (article L. 162-16-5-2 du code de la sécurité sociale)

Avis de la HAS portant sur l'identification d'alternatives thérapeutiques prises en charge de la spécialité CYRAMZA 10 mg/ml
Avis et décisions de la HAS - Mis en ligne le 13 janv. 2015
Avis et décisions de la HAS
L’indication non définie dans l’ATU de cohorte mais incluse dans le libellé validé par le CHMP correspond à l’utilisation de CYRAMZA en monothérapie chez les patients adultes atteints d’un adénocarcinome gastrique ou de la jonction gastro-oesophagienne, localement avancé non resécable ou métastatique, dont la maladie a progressé après chimiothérapie à base de sels de platine et de fluoropyrimidine, chez lesquels l’association au paclitaxel n’est pas appropriée. Pour cette indication, la HAS n’a pas identifié d’alternative thérapeutique prise en charge par les régimes obligatoires de la sécurité sociale. Pour information, les recommandations françaises (TNCD) européennes (ESMO 2013) et américaines (NCCN 2014) préconisent principalement dans cette situation une monothérapie par docétaxel, paclitaxel ou irinotécan ou une association type FOLFIRI.